Le marché des épices

Publié le par La cuisine de Moun

Les Epices ,et les spécialités Tunisiennes est Tout un Savoir Faire ancestral, c’est un patrimoine culinaire propre et typique de la Tunisie comme l’harissa , Ras el Hanout , la Bssissa (un mélange de légumes secs :lentille ,fève ,pois chiche ,blé ,graines de sésame  trié, et lavé soigneusement ,séché sous le soleil pendant la sieste ,grillé et moulu chez l’épicier du quartier )... En Tunisie ces spécialités typiquement tunisiennes  jusqu'à aujourd’hui sont encore faites maison .ça se passe en été vers le mois de juillet , toutes les femmes de la famille qui se donnent rendez vous à la maison familiale, et chaqu'une à une tâche ,en tout cas ce qui est sûr c’est que y’en a une qui restera dans la cuisine ,pour faire à manger pour Toute la famille.Les autres femmes s’installeront à l’arrière de la maison dans l’ombre sur des petits matelas  et des petits tabourets à raz du sol et chaqu’une se verra attribuer une tâche et les petites filles de plus que 9 ans peuvent y participer , sinon les enfants jouent un peu plus loin et on entend de temps à autre le cris d’une des maman demandant au enfants de rester dans l’ombre !!

En écoutant doucement des chansons du pays , et racontant des petites histoires du quotidien, il faut comme même faire attention au contenu des histoires quand y’a des jeunes filles pas encore mariées dans le groupe ,mais si il ya dérapage il ya toujours grand mère pour les rappeler à l’ordre ,et on entend souvent  des éclats de rire , vers midi et demi quand les Hommes sont à la maison , les enfants participe à mettre la table le déjeuner est  prêt ,un grand Couscous familiale qui ravira petits et grand et une bonne salade grillé de chez Nous bien pimenté et de la pastèque bien fraîche comme dessert  « Ah La douce chaleur de la Tunisie » et les taquinerie des enfants entre eux fait rigoler tout le monde c’est à ce moment que l’un des homme intervient pour résoudre le conflit et leur attribuer chacun sa place à la table des enfants ,eh oui chez nous les enfants mangent autour d’une table et les grands à une autre table « il faut dire qu’il faut de la place parce qu’on est nombreux » On mange tranquillement avec tant de plaisir , et le moment le plus rigolo c’est le moment de déguster la pastèque :c’est dans un silence platonique que chaqu ’un se sert dans la grande assiette et on entends « Hmmm c’est tellement bon ,juteux ,sucré à souhait ,frais » on peut manger nulle part de la pastèque aussi bonne que celle de la Tunisie.

Vient l’heure du thé « il faut vite le boire parce qu’il faut se remettre au boulo » on couche les enfants « la sieste est sacrée » sauf que pendant les jours ou on prépare « el Oula » les femmes s’en prive

 

Publié dans Nostalgie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article